Notre rencontre avec

Julien Hervieux

en CE1/CE2



Jeudi 21 octobre, nous avons eu dans notre classe de CE1/CE2 la visite de l'écrivain Julien Hervieux pour le livre L'école des Mini-garous. Il a répondu à toutes nos questions.



Pourquoi y-a-t-il un méchant dans ton livre ? Candice
J'adore les méchants. C'est ce que je préfère, c'est beaucoup plus rigolo que les gentils.
Ils créent des problèmes et sans problèmes, il n'y a pas d'histoires. Il faut des rebondissements pour que nos héros gagnent à la fin.

Comment choisis-tu les prénoms de tes personnages ? Léo
Je n'ai pas vraiment de réponse... Pour Broclan, j'ai inversé les syllabes d'un loup très connu Croc-Blanc.

Pourquoi as-tu choisi ces animaux ? Robin
Avec des animaux « débiles », c'est plus rigolo et j'aimais bien l'idée du chat-garou, de l'humain-garou et ... pourquoi pas de l'agrafeuse-garou.

Pourquoi as-tu choisi ce titre ?
L'éditeur s'appelait mini-poulpe. Cela m'a donné l'idée d'écrire une histoire avec des personnages « mini ».

Es-tu content de ton histoire ? Nathéo
Je ne suis jamais satisfait. Il faut toujours se dire qu'on peut progresser.

En quelle année as-tu créé ce livre ? Giulia
J'avais 34 ans. J'ai mis 2 mois à l'écrire.
J'écris tous les jours un chapitre par jour quelque soit l'endroit où je suis (à l'hôtel, dans le train, chez moi...)







Pourquoi as-tu choisi ce métier ? Ava, Valentin
J'aime raconter des histoires et des bêtises. Ca intéresse plus quand c'est rigolo. Pour l'écrivain, c'est pareil. En plus, lire, ça aide à être meilleur à l'école.

A quel âge as-tu commencé à écrire ? Nellia
J'ai commencé sur Internet en 2009. Comme beaucoup de gens aimaient me lire, j'ai écrit un livre publié en 2014. Le premier livre était pour les grands et parlait de la première guerre mondiale. Il n'a pas marché. Par contre, les suivants pour les enfants Orage et L'école des Mini-garous ont été beaucoup lus.

Comment as-tu toutes ces idées ? Kassandra
Des idées, on en trouve partout, parfois des bonnes, parfois des mauvaises.
Un jour, on m'a demandé d'écrire Sam le pompier 365 histoires. Il fallait donc trouver 365 idées.

Est-ce que tu fais des fautes d'orthographe ?
A l'école, je n'ai pas aimé la grammaire. A force de lire, j'ai appris à mieux écrire les s par exemple.
Dans mon bureau, j'ai des règles de grammaire ou des tableaux de conjugaison de certains verbes affichés. Je fais une faute tous les 1000 mots. Dans la première édition d'un livre, il y a toujours une malédiction : la faute d'orthographe sur la première page !

Est-ce que tu as un autre métier ?
J'ai eu plusieurs métiers : professeur d'histoire, maître de GS... Maintenant, j'ai de la chance. Mon seul métier est écrivain. Dix jours par mois, je donne des cours d'écriture.

Est-ce que ton métier te plait ? Kassandra
Oui. Dans mon métier, on travaille seul et chez soi. J'aime ça. Je choisis mon rythme de travail.
Mais attention, si je n'écris pas, je n'ai pas d'argent !

Est-ce que tu as un patron ?
Le patron, c'est moi. Mais si l'éditeur n'est pas content, il peut me le dire.
Dans un livre, il y a plusieurs étapes : d'abord, il faut l'idée; ensuite je propose le premier texte manuscrit à l'éditeur; enfin, avec l'éditeur et l'ensemble correctrice, graphiste et illustrateur, je fais les dernières corrections.